Technique : Comment maquiller son teint ? Les Etapes.

Maquiller son Teint Trucs et Astuces

Que vous soyez une pro du makeup, une passionnée ou une débutante, maquiller son teint est l’étape la plus délicate du maquillage ! Entre le choix des couleurs, des textures et l’application, il faut quelques conseils et un peu de pratique pour réussir LE teint parfait. Pas de panique, on vous dévoile tous nos conseils de professionnels.

Dans cette partie nous allons dans un premier temps vous décrire les étapes et les techniques à suivre pour maquiller son teint. Ensuite, nous vous apprendrons comment bien choisir vos produits. Enfin, nous vous conseillerons dans le choix du matériel et vous présenterons quelques références testées et approuvées par nos makeup artists. Pour vous faciliter la lecture cet article se divise en trois articles :

On ne le répétera jamais assez mais une belle peau, bien soignée et bien préparée, c’est la garantie d’un maquillage réussi ! Il est donc important de ne pas négliger l’étape ultime du démaquillage.

Ensuite, avant d’appliquer fond de teint et autres poudres sur votre peau, il est important de l’hydrater et de la préparer aux étapes suivantes. Effet souhaité ? Limiter la brillance, améliorer le fini et la tenue du fond de teint sur une journée.

1) Maquiller son teint : la base à maquillage et son application

Commencez par appliquer votre crème hydratante sur tout le visage. Ensuite, appliquez une base maquillage qui corresponde à vos besoins.

Le rôle de la base à fond de teint :

Les bases makeup (ou primer en anglais) vont permettre de protéger votre peau pour qu’elle ne soit pas en contact directe avec les pigments. de plus, elle va permettre d’améliorer la tenue du fond de teint et son rendu dans le temps.

Il existe de nombreux types de bases. Afin de garantir la compatibilité entre la base et le fond de teint, il est conseillé de choisir une base de la même marque que vos produits makeup. C’est un conseil mais c’est loin d’être une obligation.

Les peaux déshydratées s’orienteront vers une base hydratante et les peaux mixtes à grasse vers une base matifiante. Si vous avez les pores dilatés, les bases lissantes sont faites pour vous. Les peaux avec des rougeurs étendues opteront pour une base verte et les peaux jaunâtre pour une base violette.

L’application du primer :

Quelle que soit la base choisie, elle s’applique comme une crème, c’est à dire au doigt et en prenant soin de bien étirer la matière au maximum. En effet, le primer ne doit pas créer de surcouche. Il doit former un film homogène sur tout le visage.

Enfin, commencez l’application sur les zones à traiter puis étaler sur le reste du visage. Commencez par exemple par la zone T pour les bases matifiantes ou encore les zones sèches pour la base hydratante.

Bien étirer sa base et attendre quelques minutes avant d’appliquer son fond de teint afin de laisser sécher la matière

Conseils de Pro

2) Maquiller son teint : les corrections de couleur

Cette étape est la moins bien connue du grand public. Elle reste facultative mais particulièrement recommandée si vous êtes adepte des BB crèmes ou des fonds de teint à couvrance légère.

Le rôle des corrections chromatiques :

Bien que facultative, cette étape permet d’atténuer l’effet des cernes et des rougeurs par complémentarité de couleur. Ça paraît compliqué mais c’est en fait très simple.

En effet, il suffit de se souvenir que le vert est complémentaire du rouge, le orange est complémentaire du bleu et le violet complémentaire du jaune. Ainsi, on appliquera un correcteur orangé sur les cernes bleutées (ou marron) et un correcteur vert sur les rougeurs. Le correcteur violet viendra masquer les tâches jaunes.

L’application du correcteur :

Contrairement au primer, l’application du correcteur se fait localement, sur les zones à masquer.

L’application est simple, le plus compliqué est généralement de choisir le bon produit ! (voir section 2 « Choisir ses produits ») Les correcteurs se présentent sous forme crémeuse, en fards, en sticks ou en flacons.

Dans un premier temps, déposez un peu de matière sur la zone à corriger. Ensuite, estompez la matière en tapotant avec une éponge à maquillage humide. Attention de bien tapoter et de ne pas étirer en frottant ! La couleur du correcteur doit se superposer à la zone à masquer. En frottant, vous allez surtout déplacer la matière. Une éponge maquillage humide et bien souple fait tout le job pour vous 😉

La matière doit se fondre à la peau et atténuer l’effet du cerne ou des rougeurs, tout en finesse. L’objectif est de ne pas apporter trop d’épaisseur, ni trop de couleur ! (nos conseils pour bien choisir vos produits).

Pour un meilleur rendu au niveau du cerne :

1) Pensez à déposer de la matière dans le coin interne de l’œil.

2) Appliquez un peu de matière en dessous de la zone à corriger en formant un triangle qui va de la narine au coin externe de l’œil.

Conseils de Pro

N’oubliez jamais que le secret d’un maquillage réussit c’est : ESTOMPER !

3) Maquiller son teint : le casse-tête du fond de teint.

Pour tout savoir sur le fond de teint, rendez-vous sur notre article dédié ! S’il n’y avait qu’une chose à retenir, c’est que le fond de teint n’est pas là pour vous donner bonne mine. Non !

Le rôle du fond de teint :

Le fond de teint (ou foundation en anglais) permet d’unifier la peau et de masquer les imperfections. C’est pour ça qu’il faut le choisir à sa teinte et jamais plus foncé ! A cette étape, la peau doit sembler parfaite et le visage un peu lisse. C’est l’étape suivante qui viendra vous donner bonne mine 😉

Le plus dur reste encore de bien choisir sa teinte.

L’application du fond de teint :

Pour l’application du fond de teint, il existe deux écoles. La première, pour une application au pinceau. La seconde, pour une application à la beauty blender, autrement dit à l’éponge makeup.

Dans la team, nous avons une préférence pour l’éponge. En effet, l’application est plus confortable et le rendu plus uniforme et plus naturel. Encore faut-il bien choisir sa blender (voir nos conseils pour bien choisir votre matériel).

L’éponge à maquillage convient parfaitement pour estomper les fonds de teint fluides ou crémeux. Pour une application en couche légère, déposez la matière sur le dos de la main puis prélevez avec l’éponge. Déposez la matière prélevée en tapotant du centre du visage vers l’extérieur afin d’estomper et d’obtenir un fini uniforme.

Pour une application plus couvrante, appliquez la matière par petites touches directement sur votre visage. Ensuite, tapotez à l’aide de l’éponge pour étirer le fond de teint.

4) Maquiller son teint : l’anticerne et la poudre matifiante.

Courage, c’est l’avant-dernière étape ! Vous aurez bientôt la satisfaction d’avoir réussi un teint parfait.

Le rôle de l’anti-cerne et de la poudre :

L’anticerne (ou concealer) va permettre de masquer encore davantage le cerne et d’apporter de la lumière sur les zones à éclairer. Pour qu’il remplisse parfaitement son rôle choisissez-le une teinte en dessous de votre fond de teint.

La poudre matifiante va quant à elle fixer le fond de teint pour éviter qu’il migre au niveau des rides et ridules. Elle va également supprimer la brillance sur les zones grasses et absorber la transpiration.

L’application du concealer :

Le concealer se présente généralement sous forme fluide dans un tube avec applicateur. A l’aide de l’applicateur, déposez la matière en soulignant le ras de cil inférieur puis formez un triangle qui va du coin externe de l’œil à votre narine. Estompez ensuite la matière à l’aide de votre beautyblender humide.

Descendez votre anti-cerne au dessous des cernes ou de la poche si vous avez les yeux marqués sinon vous risquez de l’accentuer !

Conseil de Pro

Appliquez également le concealer au centre du front au dessus de la bouche et sur le menton pour apporter de la lumière.

Après cette étape, nous préconisons l’utilisation de bronzer et blush en poudre car leur application est plus facile. C’est pourquoi nous allons poudrer le teint à cette étape. Si au contraire vous utilisez un bronzeur en stick et un blush en crème, poudrez après les avoir appliqués.

Les blushs et bronzeurs en crème offrent généralement un rendu plus naturel mais leur application est souvent plus difficile à maîtriser.

Le mot du Pro

L’application de la poudre :

A cette étape on parle bien d’une poudre matifiante neutre, et pas d’un bronzeur, terre de soleil ou terracotta.

Généralement sous forme d’une poudre libre, elle peut être neutre et « universelle » ou teintée. Si vous avez une peau métisse ou noire, préférez les poudres teintées jaunes ou orange ou une poudre à la couleur de votre peau. En effet, les poudres universelles auront tendance à donner une couleur grisée à votre teint.

Appliquez la poudre à l’aide d’un gros pinceau souple en insistant sur la zone T, à savoir le milieu du front, le nez et les ailes du nez. Avec votre pinceau, formez de petits cercles sur l’ensemble du visage. Cela aura pour effet d’étirer la poudre de façon homogène sur tout le visage.

Dosez la poudre en fonction de votre type de peau et du rendu souhaité. En effet, un excès de poudre sur une peau sèche risque de marquer les ridules de déshydratation. C’est particulièrement vrai sous l’œil. Au contraire, un manque de poudre sur une peau mixte à grasse va laisser apparaître trop de brillance.

Enfin, plus vous appliquez de poudre, plus le teint sera mate. A l’inverse un teint peu poudré sera plus lumineux et plus proche du naturel.

5) Maquiller son teint : le bronzeur et le blush

Voici enfin l’étape qui va vous redonner vie.

Le rôle du bronzer et du blush :

Le bronzeur va venir donner de la profondeur à votre makeup, d’une par en creusant vos joues et d’autre part en accentuant les contours.

Le blush, ou fard à joue, va quant à lui apporter une touche de couleur sur les pommettes.

L’application de la poudre bronzante et du fard à joue :

Que vous choisissiez des textures crémeuses ou des poudres, les zones où vous devrez appliquer la matière seront les mêmes. Dans le cas des poudres vous utiliserez des pinceaux souples. Dans le cas des fards crèmes, l’éponge maquillage reste la meilleure option pour nos experts.

Tout d’abord, à l’aide d’un pinceau poudre souple et pas trop large (voir section 3 « Choisir ses accessoires ») déposez le bronzer en dessous de l’os de la pommette. Ensuite, estompez la poudre en réalisant des va-et-vient du milieu de la joue vers l’extérieur du visage.

Déposez toujours les matières teintées (blush et terre de soleil) le plus près de la racine des cheveux. En cas de surdosage, il est plus facile d’estomper la matière vers l’extérieur du visage 😉

Conseils de Pro

Enfin, à l’aide d’un pinceau poudre souple et plat (voir section 3), déposez le blush sur l’os de la pommette, en dessous de la tempe, au dessus du bronzeur. Estompez la matière en dessinant un signe infini ∞ sur l’os. Le blush et la poudre bronzante doivent se mélanger pour ne pas laisser apparaître de démarcation.

6) Astuces de professionnel

Pour finir ce beau travail, on vous conseille de reprendre le pinceau qui vous a servi pour la poudre libre. Ensuite, sans ajouter de matière, passez-le à nouveau sur tout le visage en faisant de petits cercles. Cela permet de bien mêler blush et bronzeur et d’apporter un peu de couleur sur l’ensemble du teint.

Au dessus du blush et au dessus de la lèvre supérieure, appliquez un enlumineur, ou highlighter pour les makeup addict. En touche légère il apportera un peu de lumière et accentuera les zones saillantes de votre visage.

Finalement, utilisez un spray fixateur qui permettra de prolonger la tenue du maquillage. Il offrira également un fini plus naturel, moins poudreux à votre maquillage.

Pour bien choisir ses accessoires et ses produits pour le teint, découvrez l’article dédié ici.

Il ne vous reste plus qu’à maquiller vos yeux !

Enfin, vous avez une question, une remarque ou des astuces qui n’apparaissent pas dans cet article ? Laissez nous un commentaire 🙂

Laisser un commentaire